Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

80 - Vous avez dit : « Fleurs de Bach » ?

Publié le

Par Christine Meunier – Conseillère agréée et formatrice en fleurs de Bach
Merci à Didier Georges – Animateur d’ateliers d’écriture & fleurs de Bach – pour sa participation.

Nous découvrons les fleurs de Bach au travers de formations, d’ateliers, de conférences, de livres, d’articles, de documentaires ou émissions. Souvent, les informations diffusées sont de grande qualité. Parfois, elles le sont, disons, un peu moins.
Nous avons glané, par-ci par-là, l’une ou l’autre approximation prosaïque – parfois grossière – et nous vous proposons une mise au point en toute simplicité et en toute humilité.

Les fleurs de Bach ont-elles des effets secondaires ? NON

Les fleurs de Bach ne provoquent aucun effet secondaire ni allergie. Les effets dits « secondaires ou indésirables » – éruptions cutanées par exemple – ne sont pas dus aux élixirs floraux. Ils peuvent simplement faire partie du processus : parfois, le corps réagit avant que les émotions ne s’apaisent. Ils sont alors négligeables et temporaires. Le conseiller agréé en fleurs de Bach renverra toujours vers un médecin en cas d’inconfort physique.

Un conseiller en fleurs de Bach doit-il être médecin ? NON

Le système des fleurs de Bach est un système de « bien-être » qui ne se substitue pas aux systèmes médicaux mais qui est complémentaire à ceux-ci parce qu’il traite la personne, ses émotions et non la maladie ou les symptômes de la maladie. Qu’il soit agréé et inscrit dans le registre Bach Foundation Registered Practitioners nous assure de la qualité de ses compétences – ses conseils en fleurs de Bach pour équilibrer nos émotions – et nous assure de son engagement à respecter le Code de Pratique des conseillers agréés.

Les fleurs de Bach ont-elles uniquement un effet placebo ? NON

À l’époque du Dr Bach, l’harmonie entre l’âme et le corps n’est pas mesurable. Aujourd’hui, la psycho-neuro-immunologie établit le lien entre notre état d’esprit et notre santé.
Comme un bisou sur le petit doigt écrasé de notre bout d’chou ou une tisane qui réconforte, les fleurs de Bach peuvent faire du bien à la manière d’un placebo et c’est tant mieux ! Cela nous prouve l’impact de la pensée sur notre santé. Pourtant les fleurs de Bach ne sont pas que des placebos en ce sens que leur efficacité est reconnue dans le cas de personnes dans le coma, de bébés, d’enfants et chez les animaux.

Quelle est la preuve scientifique de l’efficacité des fleurs de Bach ?

Les fleurs de Bach n’ont pas reçu de confirmations scientifiques simplement parce que démontrer leur efficacité scientifiquement est complexe, voire impossible. Ces études impliquent, en effet, l’induction émotionnelle… et nous voilà « rats de laboratoire » pour quantifier l’expérience personnelle de notre vécu émotionnel !

Est-il nécessaire que la Science nous démontre l’efficacité des fleurs de Bach ?

« Comme l’indique ce passage dans la Bible, « un homme jette de la semence en terre… la semence germe et pousse sans qu’il sache comment ». Si le fermier des Ecritures avait ajourné ses semailles le temps de comprendre la biologie de la germination, il n’aurait pas survécu très longtemps. »1
L’absence de preuves scientifiques n’est pas preuve d’absence de l’efficacité des fleurs de Bach. Vivez les fleurs de Bach et vous aurez la preuve de leur efficacité.

Notre corps humain possède une remarquable capacité d’autoguérison, mais il a besoin de notre aide. « Nous nous retrouvons donc en tant qu’individus avec une certaine responsabilité, avec certains choix : on peut négliger ou soigner notre « vie intérieure », comme on peut fumer ou pas, boire de l’alcool ou pas »2, se nourrir sainement ou pas, car il nous revient de nous occuper de nous-mêmes.

Bousculons nos certitudes, ouvrons la porte à tous les possibles.
On le voit ainsi, le chemin proposé par le docteur Bach est passionnant : il nous interpelle car il nous demande de nous écouter, de ressentir nos propres émotions et de les harmoniser si elles nous écartent de notre voie.

Fleurissons-nous !

1 Dr Michael Greger avec Gene Stone, Comment ne pas mourir : Les aliments qui préviennent et renversent le cours des maladies, éd. Belfond, 2017, page 78.

2 Le Corps pensant, Entretien avec France Haour, propos recueillis par Patrice van Eersel.

Christine Meunier

Conseillère pédagogique, Ateliers déLire
Conseillère agréée en Fleurs de Bach
Formations agréées en Fleurs de Bach à Mons
Conseillère certifiée en Cohérence cardiaque & émotionnelle
Certificate of completion Brain Gym®
Praticienne Reiki Usui Shiki Ryoho - 3ème degré
0475 424 594 - fleursdebach@christinemeunier.be
Avenue Fénelon 319 - 7340 Colfontaine
Boulevard Charles Quint 18b - 7000 Mons

Partager cet article

Repost0